Moto : quelle précaution prendre en cas de pluie ?

Les risques d’accident sont élevés quand il est question de rouler à moto sous la pluie. En saison humide, il est indispensable de prendre des précautions et ainsi minimiser les risques d’accidents quand il faut absolument rouler à moto malgré la pluie.

Le choix de vêtements et équipements

Parmi les mesures de précaution en cas de pluie pour un motard, il y a les vêtements et les équipements. Concernant les vêtements, il faudra emporter constamment dans son porte-bagage un imperméable ou des vêtements anti-pluie. Ces vêtements devront être adaptés pour la conduite à moto, sans jamais gêner le motard dans ses mouvements. Un pantalon et des bottes en matière synthétique, bien imperméables, ne serait également pas superflus. Pour ce qui est des accessoires, il est judicieux d’avoir avec soi un spray anti-pluie pour nettoyer la visière et ainsi dégager constamment la vue. Des gants étanches sont également indispensables pour gérer efficacement l’accélération et le freinage pendant la conduite sous la pluie.

Les performances de la moto

L’entretien régulier de la moto en saison humide relève d’une belle précaution en cas de pluie. Il est tout d’abord indispensable de laisser la moto dans le garage pour la garder étanche, éviter la rouille et l’infiltration d’eau dans le réservoir, dans le carburateur, et même dans le moteur. Par la force des choses, le motard sera amené à rouler sous la pluie malgré son désir de laisser son véhicule dans le garage. Il faudra, dans ce cas vérifier au préalable certains éléments avant de prendre la route comme la bonne pression et l’usure des pneus, la qualité des suspensions, le bon fonctionnement des éclairages, la qualité du système de freinage…

Les techniques de conduite sous la pluie

Conduire sous la pluie n’est absolument pas la même chose que conduire durant la saison sèche. Il faudra en effet de la précaution en cas de pluie pour vraiment éviter les chutes à même d’engendrer des graves problèmes de santé, et même le décès du motard. Quand il pleut alors qu’il faudra rouler à moto, il faudra allumer les feux de croisement. Le motard doit porter des bandes réfléchissantes au niveau de son imperméable et vêtements de pluie. Il faudra amoindrir la vitesse pour pouvoir éviter les obstacles tels que les flaques d’eau, les trous au niveau de la chaussée… Si le motard a l’habitude de rouler à 80km/h ou 90km/h en temps normal, il faudra se contenter de 60km/h, voire 50km par heure lorsqu’il pleut. Une bonne distance de sécurité par rapport au véhicule devant soi est aussi à observer. Comme ça, il n’y aura pas de freinage brusque même si le véhicule devant soi s’arrête à l’improviste.

Comment conduire sur autoroute avec une moto ?
Pourquoi faire un stage de conduite à moto ?